Pharmacie

 

À quoi sert le métier de pharmacien ?

La mission du pharmacien n’est pas anodine. Garant de l’efficacité, de la sécurité et de la distribution des médicaments et produits de santé il est un rouage essentiel de notre système de santé. Ses missions très diverses mais aussi très complexes exigent de lui une formation volumineuse et très précise.

 

Les études 

Cliquez ici pour la page sur les études de pharmacie à l'université Paris Sud

Loin d’être une alternative plus simple aux autres filières de la PACES, les études de pharmacie représentent un engagement conséquent tout en étant passionnantes.

Après une première année de PACES, le cursus des études pharmaceutique se déroule encore sur 5 ans (de la 2ème année appelée DFGSP2 à la 6ème année, la DFASP2).

Pour les étudiants de Paris 6 choisissant ce cursus, ils seront affectés à l’Université Paris Sud, avec la faculté de pharmacie se situant à Chatenay-Malabry, au sud de Paris. Avec des partenariats multiples et une intégration prochaine au nouveau technopôle de Paris-Saclay, l’Université de Paris Sud s’inscrit comme une grande université française, parmi les plus renommées au monde (elle est actuellement 41ème au classement de Shanghaï, deuxième université française derrière Paris 6).

La vie à Chatenay-Malabry est rythmée par des associations très actives et diverses, dans une faculté où se côtoient élèves et les très nombreux chercheurs-enseignants.

Typiquement les journées se divisent en deux pour les élèves :

  • des cours en amphithéâtre le matin, assurés par les professeurs de la fac (et des intervenants dans les années supérieures), non obligatoires mais tout de même essentiels
  • des travaux pratiques et enseignements dirigés l’après-midi (on en reparlera plus loin).

 

La deuxième année

La deuxième année est souvent un moment de relâchement pour beaucoup de personnes, surtout après une ou deux années épuisantes de PACES. Mais il faut savoir que la quantité de connaissances à assimiler au cours de l’année est très importante, et que la validation nécessite un travail très régulier, loin des vacances tant espérées après le concours… Tous les ans, un grand nombre d’étudiants se retrouvent aux rattrapages (et ce n’est pas très sympa de devoir bosser pendant ses grandes vacances…) et le taux de redoublement n’est pas négligeable, dans toutes les facultés !

Cependant, le programme est passionnant, permettant d’appréhender les grandes notions de physiologie et de sciences fondamentales :

UE1 : Regroupe la Botanique, la Mycologie et la Phytochimie (S1)

UE2 : Neurophysiologie (S1), Physiologie (S2)

UE3 : Regroupe l’Hématologie et l’Immunologie ainsi que la Bactériologie et la Virologie (S1)

UE4 : Regroupe la Biochimie métabolique, la Biologie moléculaire et l’Enzymologie (S1)

UE5 : Chimie analytique (chimie des solutions, méthodes séparatives, spectrométrie) (S1)

UE6 : Qualité (donne les bases à maîtriser pour un pharmacien sur le contrôle qualité) (S2)

UE9 : Chimie organique (S1 et S2) et Biotechnologies (S2)

UE11 : Similaire à l’UE6 de PACES, permet d’appréhender le parcours du médicament (S1)

UE12 : Pharmacocinétique et Pharmacologie moléculaire (reprend des notions abordées en PACES). Etude du devenir du médicament dans l’organisme ainsi que ses actions sur l’organisme (au niveau moléculaire). (S2)

UE13 : Formulation (comment fabrique-t-on les médicaments ? Quelles stratégies utiliser suivant le principe actif et le lieu d’action ?) (S2)

UE14 : Vous aurez le choix entre l’étude du Paracétamol ou de la Vitamine C (S2)

UE151 : Statistiques et épidémiologie (deux noms différents mais une seule et même matière). (S1)

Anglais

UE1 : Regroupe la Botanique, la Mycologie et la Phytochimie (S1)

UE2 : Neurophysiologie (S1), Physiologie (S2)

UE3 : Regroupe l’Hématologie et l’Immunologie ainsi que la Bactériologie et la Virologie (S1)

UE4 : Regroupe la Biochimie métabolique, la Biologie moléculaire et l’Enzymologie (S1)

UE5 : Chimie analytique (chimie des solutions, méthodes séparatives, spectrométrie) (S1)

UE6 : Qualité (donne les bases à maîtriser pour un pharmacien sur le contrôle qualité) (S2)

UE9 : Chimie organique (S1 et S2) et Biotechnologies (S2)

UE11 : Similaire à l’UE6 de PACES, permet d’appréhender le parcours du médicament (S1)

UE12 : Pharmacocinétique et Pharmacologie moléculaire (reprend des notions abordées en PACES). Etude du devenir du médicament dans l’organisme ainsi que ses actions sur l’organisme (au niveau moléculaire). (S2)

UE13 : Formulation (comment fabrique-t-on les médicaments ? Quelles stratégies utiliser suivant le principe actif et le lieu d’action ?) (S2)

UE14 : Vous aurez le choix entre l’étude du Paracétamol ou de la Vitamine C (S2)

UE151 : Statistiques et épidémiologie (deux noms différents mais une seule et même matière). (S1)

Anglais

 

Les TPs/EDs (obligatoires)

La deuxième année voit l’apparition de nombreux TP dont le but est d’apprendre à manipuler, plus que de réellement apprendre son métier de pharmacien. On trouve d’une part des TP sur les méthodes de mesure, règles de sécurité au laboratoire, et d’autre part des TP d’application du cours magistral (en biochimie, chimie organique, bactériologie…).

Une chose importante à noter : Les TP représentent une part importante de la note finale pour passer en 3e année. Il vous faudra bien entendu réussir la partie théorique (en gros réussir les partiels portant sur les cours magistraux), mais ne négligez pas la partie pratique, qui vous apporte des points « faciles » (parfois jusqu’à 30% de la note finale). Ceci implique donc un travail régulier tout au long de l’année en TP, histoire de ne pas vous retrouver avec des rattrapages que vous auriez facilement pu éviter.

Les Travaux (ou Enseignements) Dirigés s’effectuent en petit groupe avec un professeur, maître de conférences ou doctorant, et permettent de mettre en application les cours théoriques par des exercices, de même type que ceux des examens.

Un cours d’anglais réapparaît également à partir de cette année, surtout sur des thèmes médicaux avec des commentaires de documents (graphiques, reportages). Sachant que beaucoup de publications se font en anglais, il est facile de comprendre la nécessité de bien maîtriser cette langue notamment pour les futurs industriels.

 

Et le stage ?

Depuis la réforme, il se déroule en janvier pour les étudiants de Châtenay. Il dure 6 semaines, 4 semaines (à partir de 2019) pendant lesquelles vous serez à temps complet en officine (5 jours par semaine). Comme vous n’avez pas le droit de délivrer de médicament avant la 3ème année (en réalité sous surveillance on vous laissera souvent commencer à délivrer), l’essentiel de votre rôle consistera à observer le quotidien dans une officine et à effectuer les petites tâches nécessaires à son bon fonctionnement. Cela passe, par exemple, par le rangement des commandes, ce qui peut sembler peu passionnant mais est un bon moyen de vous familiariser avec les médicaments, de commencer à mémoriser le nom des molécules, les correspondances génériques-princeps... Vous aurez également à réaliser quelques préparations, apprendre à reconnaître quelques plantes sèches ou certaines posologies.

 

Intéressant à savoir

Si la filière industrie vous attire particulièrement, la fac propose un double cursus avec une école de commerce, l’INSEEC. Cela vous permet d'avoir un double diplôme pour embellir votre CV et augmenter vos connaissances “non pharmaceutiques” parfois nécessaires. Vous pouvez vous y engager en 2eme, 3eme voire même 4eme année !

 

La troisième année

La transition entre la 2ème et la 3ème année est souvent rude. En effet, vous vous retrouverez avec une charge de travail supérieure à celle en PACES ou en 2ème année, et ce dans un laps de temps réduit, avec des TP occupant toujours une grande partie de vos journées (Galénique, bactériologie, chimie analytique et thérapeutique, hématologie, immunologie).

En revanche il faut reconnaître que l’enseignement est généralement considéré comme plus intéressant car vous commencez à aborder des notions qui vous seront utiles pour votre exercice professionnel. On commence en effet à traiter toute la pathologie. Le 2ème semestre est extrêmement lourd (en comparaison avec le 1er).

Le programme de la troisième année :

UE17 : Pharmacognosie  (études des principes actifs issus des plantes) et Chimie Thérapeutique (étude des principes actifs, principalement synthétiques). (Divisée entre le S1 et le S2)

UE18 : Pharmacologie et Toxicologie (S1)

UE19 : Projet professionnel. Pharmacie étant une filière extrêmement vaste, on vous demandera de faire un dossier et un exposé oral par groupe sur un des très nombreux métiers accessibles via la pharmacie. Toutes les présentations auront lieu devant son groupe de TP afin que chaque étudiant puisse découvrir un certain panel de débouchées. (S1)

UE20 : Grosse UE regroupant la Santé Publique, l'Épidémiologie, la Distribution du médicament (en officine et à l’hôpital), la Pharmacovigilance, l’Education Thérapeutique et la Nutrition. (S1)

UE23 : Endocrinologie (S1) et Eau électrolytes (S2)

UE24 : Infectiologie  (regroupant de nombreuses matières telle que la bactériologie, la virologie, la physiopathologie, …) (S2)

UE25 : Regroupe l’Hématologie clinique et l’Immunologie clinique (S2)

UE26 : Formulation/Fabrication (suite de la 2A avec de nouvelles formes galéniques) (S2)

UE27 : Qualité (suite de la 2A) (S2)

UE30 : Physiopathologie (S2)

UE31 : Regroupe la Parasitologie et la Mycologie médicale (S2)

UE60 : Biotechnologies (dans la continuité de la 2A) (S2)

UEL : Au premier puis au deuxième semestre, vous aurez le choix entre de nombreuses UE libres (addictions, toxicologie, étude des pierres précieuses, biologie vasculaire, dermo-cosmétique … Un vaste panel de sujets vous attend !)

Anglais

UE17 : Pharmacognosie  (études des principes actifs issus des plantes) et Chimie Thérapeutique (étude des principes actifs, principalement synthétiques). (Divisée entre le S1 et le S2)

UE18 : Pharmacologie et Toxicologie (S1)

UE19 : Projet professionnel. Pharmacie étant une filière extrêmement vaste, on vous demandera de faire un dossier et un exposé oral par groupe sur un des très nombreux métiers accessibles via la pharmacie. Toutes les présentations auront lieu devant son groupe de TP afin que chaque étudiant puisse découvrir un certain panel de débouchées. (S1)

UE20 : Grosse UE regroupant la Santé Publique, l'Épidémiologie, la Distribution du médicament (en officine et à l’hôpital), la Pharmacovigilance, l’Education Thérapeutique et la Nutrition. (S1)

UE23 : Endocrinologie (S1) et Eau électrolytes (S2)

UE24 : Infectiologie  (regroupant de nombreuses matières telle que la bactériologie, la virologie, la physiopathologie, …) (S2)

UE25 : Regroupe l’Hématologie clinique et l’Immunologie clinique (S2)

UE26 : Formulation/Fabrication (suite de la 2A avec de nouvelles formes galéniques) (S2)

UE27 : Qualité (suite de la 2A) (S2)

UE30 : Physiopathologie (S2)

UE31 : Regroupe la Parasitologie et la Mycologie médicale (S2)

UE60 : Biotechnologies (dans la continuité de la 2A) (S2)

UEL : Au premier puis au deuxième semestre, vous aurez le choix entre de nombreuses UE libres (addictions, toxicologie, étude des pierres précieuses, biologie vasculaire, dermo-cosmétique … Un vaste panel de sujets vous attend !)

Anglais

UE17 : Pharmacognosie  (études des principes actifs issus des plantes) et Chimie Thérapeutique (étude des principes actifs, principalement synthétiques). (Divisée entre le S1 et le S2)

UE18 : Pharmacologie et Toxicologie (S1)

UE19 : Projet professionnel. Pharmacie étant une filière extrêmement vaste, on vous demandera de faire un dossier et un exposé oral par groupe sur un des très nombreux métiers accessibles via la pharmacie. Toutes les présentations auront lieu devant son groupe de TP afin que chaque étudiant puisse découvrir un certain panel de débouchées. (S1)

UE20 : Grosse UE regroupant la Santé Publique, l'Épidémiologie, la Distribution du médicament (en officine et à l’hôpital), la Pharmacovigilance, l’Education Thérapeutique et la Nutrition. (S1)

UE23 : Endocrinologie (S1) et Eau électrolytes (S2)

UE24 : Infectiologie  (regroupant de nombreuses matières telle que la bactériologie, la virologie, la physiopathologie, …) (S2)

UE25 : Regroupe l’Hématologie clinique et l’Immunologie clinique (S2)

UE26 : Formulation/Fabrication (suite de la 2A avec de nouvelles formes galéniques) (S2)

UE27 : Qualité (suite de la 2A) (S2)

UE30 : Physiopathologie (S2)

UE31 : Regroupe la Parasitologie et la Mycologie médicale (S2)

UE60 : Biotechnologies (dans la continuité de la 2A) (S2)

UEL : Au premier puis au deuxième semestre, vous aurez le choix entre de nombreuses UE libres (addictions, toxicologie, étude des pierres précieuses, biologie vasculaire, dermo-cosmétique … Un vaste panel de sujets vous attend !)

Anglais

UE17 : Pharmacognosie  (études des principes actifs issus des plantes) et Chimie Thérapeutique (étude des principes actifs, principalement synthétiques). (Divisée entre le S1 et le S2)

UE18 : Pharmacologie et Toxicologie (S1)

UE19 : Projet professionnel. Pharmacie étant une filière extrêmement vaste, on vous demandera de faire un dossier et un exposé oral par groupe sur un des très nombreux métiers accessibles via la pharmacie. Toutes les présentations auront lieu devant son groupe de TP afin que chaque étudiant puisse découvrir un certain panel de débouchées. (S1)

UE20 : Grosse UE regroupant la Santé Publique, l'Épidémiologie, la Distribution du médicament (en officine et à l’hôpital), la Pharmacovigilance, l’Education Thérapeutique et la Nutrition. (S1)

UE23 : Endocrinologie (S1) et Eau électrolytes (S2)

UE24 : Infectiologie  (regroupant de nombreuses matières telle que la bactériologie, la virologie, la physiopathologie, …) (S2)

UE25 : Regroupe l’Hématologie clinique et l’Immunologie clinique (S2)

UE26 : Formulation/Fabrication (suite de la 2A avec de nouvelles formes galéniques) (S2)

UE27 : Qualité (suite de la 2A) (S2)

UE30 : Physiopathologie (S2)

UE31 : Regroupe la Parasitologie et la Mycologie médicale (S2)

UE60 : Biotechnologies (dans la continuité de la 2A) (S2)

UEL : Au premier puis au deuxième semestre, vous aurez le choix entre de nombreuses UE libres (addictions, toxicologie, étude des pierres précieuses, biologie vasculaire, dermo-cosmétique … Un vaste panel de sujets vous attend !)

Anglais

 

Comme en deuxième année, il y a toujours autant de TPs et EDs obligatoires qui, très souvent, aident à mieux appréhender ses cours et sont nécessaires à la validation des matières !

Il y a également un stage en officine d’une semaine, qui servira à s’initier au commentaire d’ordonnances. Le but sera de trouver des ordonnances intéressantes, rares, avec de nombreuses pathologies … Bref, des ordonnances sur lesquelles vous pourrez dire des tas de choses !

A la fin de cette année, il faudra choisir dans laquelle des 3 filières on va s’engager : officine, industrie ou internat (la descriptions des filières est disponible plus bas).

Pour accéder à la filière industrie, il faudra réussir des oraux (en anglais et en français) au cours du 1er semestre de 4A. Pour accéder à la filière internat, il faut passer un test (obligatoire mais dont le résultat n’a aucune conséquence) à la fin de la 3A (juste après la dernière épreuve du S2).

La quatrième année

Seul le 1er semestre est commun à toutes les filières. Encore une fois, il est chargé et dans la continuité de la 3ème année se tourne vers la pathologie. Le 2ème semestre permet l’apparition de matières spécifiques à la filière que l’on aura choisie (officine, industrie ou internat).

UE 41 : Législation et économie de la santé (S1)

UE 42 : Neurologie et psychiatrie (S1)

UE 43 : Nutrition et maladies métaboliques (S1)

UE 44 : Pathologie des fonctions digestives (S1)

UE 45 : Cœur et poumons (S1)

UE 46 : Cœur et vaisseaux (S1)

UE 47 : Systèmes cutanés et oculaire (S1)

UE 48 : Radioactivité

UE 49 : Cancérologie

UE 61 : Dispositifs médicaux

UEL : Sur le même principe qu'en 3A, il vous faudra choisir une UEL (panel là encore assez vaste suivant la filière dans laquelle vous allez vous engager !)

Anglais

 

UE 41 : Législation et économie de la santé (S1)

UE 42 : Neurologie et psychiatrie (S1)

UE 43 : Nutrition et maladies métaboliques (S1)

UE 44 : Pathologie des fonctions digestives (S1)

UE 45 : Cœur et poumons (S1)

UE 46 : Cœur et vaisseaux (S1)

UE 47 : Systèmes cutanés et oculaire (S1)

UE 48 : Radioactivité

UE 49 : Cancérologie

UE 61 : Dispositifs médicaux

UEL : Sur le même principe qu'en 3A, il vous faudra choisir une UEL (panel là encore assez vaste suivant la filière dans laquelle vous allez vous engager !)

Anglais

La cinquième année

La 5ème année de Pharmacie est une année hospitalo-universitaire. Vous travaillerez à mi-temps à l’hôpital en tant qu’externe en Pharmacie dans différents services des hôpitaux d’Île-de-France, et aurez des cours suivant la filière que vous aurez choisie.

 

La sixième année

Au cours de votre 6ème année, vous serez généralement en stage avec quelques matières à valider de temps en temps. A la fin de votre 6ème année, vous devrez passer votre thèse d’exercice qui vous fera de vous un véritable docteur en pharmacie (enfin) diplômé !

 

Formations complémentaires

Les pharmaciens ont la possibilité d’effectuer des formations complémentaires dans un domaine particulier afin de compléter leurs connaissances et de se spécialiser. Pour cela, ils peuvent s’inscrire à des Master 2, des Diplômes Universitaires (DU) et Diplômes d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC, réservés aux internes). Ces formations touchent de très nombreux domaines différents, allant de la production, à la nutrition en passant par le marketing, les biotechnologies, les dispositifs médicaux, la toxicologie et bien plus encore…

Les 3 filières de pharmacie

La filière « Internat » et l’internat en pharmacie

La filière Internat se rapproche du cursus de médecine, la 5ème année est alors consacrée à la préparation du concours, qui a souvent commencé dès la 4ème voire la 3ème année en réalité ! Il faut savoir que, même en faisant l’internat, vous avez plus tard la possibilité de basculer en industrie ou en officine. Cela ne vous ouvre pas toutes les portes pour autant. Vous devrez faire vos preuves et montrer votre motivation tout autant qu’un autre, et serez recruté au même salaire. L’avantage de l’internat est de vous offrir une formation polyvalente et pluridisciplinaire qui vous apprendra le travail en équipe, l’autonomie, et vous obligera à vous adapter à de nombreuses situations différentes.

A l’issue de ce concours, seuls les étudiants les mieux classés (environ 50% des étudiants) pourront prétendre à un poste d’interne à l’hôpital dans les différentes filières possibles :

- DES de pharmacie hospitalière (PH) : Ses missions seront principalement de veiller sur la qualité et sur la sécurité des traitements en milieu hospitalier. Ils sont en charge de la gestion et de l’approvisionnement du stock ainsi que de la préparation de certaines spécialités.

- DES de biologie médicale (BM) : Cette filière est caractérisée par la réalisation d’analyses médicales spécialisées et la validation des résultats, en hôpital ou dans un établissement privé. C’est un travail en lien avec de nombreux interlocuteurs. C’est la seule filière commune aux médecins et aux pharmaciens.

- DES d’innovation pharmaceutique et recherche (IPR) : il permet de former des internes aux carrières de recherche et d’enseignement en biologie, sciences pharmaceutiques, ainsi que tous les domaines non concernés par les deux autres DES. L’interne effectuera un master 2 et pourra poursuivre sur une thèse universitaire, ouvrant vers une carrière universitaire. Attention, ce DES ne permet pas de travailler en pharmacie hospitalière, sauf rares exceptions dans des secteurs bien précis (biothérapie, analyse moléculaire...).

 

L’internat dure 4 ans où vous partagerez votre temps entre des cours et des stages à l’hôpital. Notez que vous changez de stage et donc de lieu de stage tous les semestres, ce qui vous demandera mobilité et bonne faculté d’adaptation. Vous obtiendrez à la fin de votre cursus le diplôme d’Etat de docteur en pharmacie et le diplôme d’études spécialisées (DES) choisi après soutenance de votre mémoire, qui tient lieu de thèse d’exercice pour le diplôme d’Etat de docteur en pharmacie.

En tant qu’interne vous serez rémunéré : le salaire commence à 21 000 € brut/an pour atteindre 30 000 € brut/an à la fin de votre formation, plus les gardes (environ 100€ par garde, très recommandées, car très formatrices).

Un pharmacien hospitalier peut, quel que soit son DES, effectuer une activité de recherche et d’enseignement en parallèle. Cependant, cette voie lui demandera encore de très nombreuses heures de travail et d’investissement personnel. Il devra passer différents concours (de maitre de conférence puis de professeur des universités) en plus d’une thèse de sciences.

Si d’aventure vous souhaitez retourner en officine à l’issue de votre internat, cela est toujours possible à condition de valider le stage de pratique officinal de 6 mois. Il est également possible de travailler dans l’industrie : environ 30 % des étudiants se dirigent par la suite vers les industries de santé (notamment dans le développement, le marketing, l’assurance qualité, les affaires réglementaires, les biotechnologies...).

Il est très important de retenir qu’avoir fait l’internat ne vous ouvrira pas systématiquement toutes les portes, ce n’est pas une carte de visite magique ! Vous aurez à faire vos preuves comme les autres. Cela reste une très bonne «école de vie» où vous apprendrez rigueur, autonomie, esprit d’initiative, et où vous serez amenés à travailler avec des personnes de tous les horizons.

 

La filière « Industrie »

La filière Industrie concerne tous les étudiants qui souhaitent poursuivre une carrière dans tous les domaines de l’industrie pharmaceutique.

L’étudiant devra valider des enseignements propres à sa filière sur l’industrie et les produits de santé, ainsi qu’un stage industriel de 6 mois. Les modalités varient assez d’une faculté à l’autre. Les cours d’anglais continuent pour assurer un bon niveau aux étudiants, niveau qui leur sera indispensable car beaucoup d’entretiens d’embauche pour un emploi ou un stage peuvent se dérouler en français et en anglais.

Les études de pharmacie sont pluridisciplinaires et ouvrent la voie à de nombreux métiers. La filière industrie permet entre autres de se lancer dans des secteurs tels que la Production, la Recherche et Développement, les Affaires Réglementaires, le Marketing, le Contrôle Qualité, la Pharmacovigilance...

Chaque année les associations étudiantes -filière industrie- : l’ALEE (Paris Descartes) ainsi que l’APIEP (Paris Sud) organisent chacune un forum des professions pharmaceutiques. C’est un bon moyen de découvrir les différents métiers du pharmacien dans l’industrie. Il faut savoir que des partenariats ont été créés entre les facultés de pharmacie et de grandes écoles de commerce et d’ingénieurs (ESSEC, Mines Albi, ENSIC, ENSCP...)

 

La filière « Officine »

Le pharmacien d’officine délivre les ordonnances en s’assurant de leur légalité et de leur validité, tout en tenant compte des antécédents médicaux et des médicaments pris par le patient afin d’éviter les interactions médicamenteuses. En effet, il arrive régulièrement que le patient ait plusieurs traitements en cours, prescrits par plusieurs médecins différents. Le pharmacien se doit donc d’être en interaction permanente avec les autres professionnels de santé et de travailler en collaboration avec eux afin de proposer si besoin un ajustement du traitement. C’est un métier où les contacts avec le patient et le prescripteur sont nombreux, d’où l’importance d’un bon relationnel et de connaissances solides pour servir au mieux l’intérêt du patient. Il est donc essentiel de mettre à jour ses connaissances par le biais de la formation continue, de la littérature scientifique... De plus, la gestion d’une officine n’est pas aisée et des qualités de gestionnaire, de la rigueur et de l’organisation sont également requises.

De par sa formation complète, aussi bien sur les sciences du médicament que sur la pathologie, sa proximité et sa disponibilité, le pharmacien est habilité à conseiller le patient voire à diagnostiquer ce qui peut être traité grâce aux médicaments disponibles sans ordonnance. Néanmoins il ne faut pas oublier que le pharmacien est avant tout un spécialiste du médicament et que son rôle est aussi d’orienter le patient vers le médecin lorsque son état le nécessite. Sans compter que certains patients n’aiment pas aller chez le médecin ou n’arrivent pas à évaluer quel est exactement leur état de santé.

Le métier est en cours d’évolution ! La loi HPST (votée en 2009) propose de nouvelles missions pour la pharmacie d’officine. En effet celle-ci instaure de profondes modifications du métier de pharmacien d’officine en consacrant l’exercice par ce dernier de nouvelles missions de service public. Prévention et dépistage, conseils personnalisés, correspondant d’équipe de soins, etc., sont autant de domaines dans lesquels le pharmacien peut dorénavant s’impliquer, confirmant son rôle clé dans le système de santé, pour une meilleure coordination des soins. Ces changement ne sont pas près de s’arrêter, avec l’apparition des nouvelles possibilités (télémédecine, livraisons internet, vaccination…).

 

BON À SAVOIR : Une fois votre 2eme année validée, vous pouvez commencer à travailler en officine sous le statut d'étudiant en pharmacie. C'est un job étudiant extrêmement formateur, et bien payé !

Voici en quelques mots comment nous pourrions résumer la pharmacie. Bien sûr, ceci n’étant qu’un petit résumé, de très nombreux points n’ont pas été abordés (comme les différents métiers dans chaque filière, mais qui sont tellement nombreux que nous ne pouvons juste pas nous permettre de tous les décrire, nous en aurions pour 256 75 heures minimum).

Nous espérons cependant vous avoir fait entrevoir tout le potentiel de cette filière, diversifiée et polyvalente au possible ! 

 


Merci à Émilie Cohen, Arthur Perez et Lucie Mellet pour cette présentation très complète !

Écrit en 2018.

Lucie Mellet.Merci à Marion Thévenin pour cette présentation très complète !

Écrit en 2018.

Test